LES MATERIAUX RECYCLES

Composites tout terrain

Imaginés en 2017, pour valoriser la montagne de déchets issus de la déconstruction, ces matériaux composites s’inscrivent dans l’histoire de leur territoire de fabrication, le Nord : constitués à minima de 75% de rebuts de briques, de déchets de coquilles de moule, de pare-brise ou encore du sable de fonderie usagé ces matériaux offrent une nouvelle esthétique haut de gamme tout en assumant leurs aspérités.

Les déchets sont agglomérés avec un liant et moulés pour créer des objets résistants, du manche de couteau au mobilier urbain… La meilleure alternative pour assurer la durabilité, à l’heure actuelle, est l’utilisation de liants de synthèse pour résister notamment à l’eau.

Enfin le recyclage des rebuts de fabrication permet de créer encore de nouvelles matières « zéro déchet » !

100% Plastique

Portée par l’initiative Precious Plastic, depuis quelques années une nouvelle vision lowtech du recyclage du plastique se développe et s’industrialise : les plastiques triés par famille (PS,PE, PET…) sont broyés en flocons et réaggloméré à chaud sous formes de plaques. Ces déchets proviennent d’objets en fin de vie (emballages, déchets électroniques..) ou de rebuts de fabrications – en les transformant en mobilier solide et durable, leur durée de vie est démultipliée.

Les chutes de fabrications sont également très facilement recyclables.

Cette démarche est aussi artistique, les matériaux créés sont uniques, séduisant par leurs aspects terrazzo, marbrés, translucides… 

Liège et plumes

Une matière composite particulièrement originale composée de 70 à 90% de volants de badminton !

Chaque année en France, la pratique du badminton génère plus de 20 tonnes de déchets : les volants en plumes et en liège sont fragiles et leur temps d’utilisation sur le terrain est très réduit, d’où une consommation très importante.

Collectés, broyés et agglomérés, les volants se transforment en revêtement mural acoustique, plateaux de table ou en objets décoratifs !